EOS la crypto-monnaie qui veut renverser Ethereum en se servant de lui

Un nouveau type de financement de projet notamment de création de crypto-monnaies a fait son apparition avec l’avènement en 2015 de Ethereum, la deuxième crypto-monnaie du marketCap : il s’agit de l’ICO.

Une ICO ou Initial Coin Offering est une sorte de prévente des futures coins ou jetons de la monnaie à créer. EOS, dont la blockchain a été lancée le 14 juin 2018 a réalisé peut-être la plus grosse prévente de l’histoire avec 4 milliards de dollars devant celle de la méssagerie Telegram qui affichait 1.7 milliards. Ces fonds collectés en Ether avant le lancement de la blockchain EOS ont propulsé cette dernière au 5e rang des capitalisations de marchés dans la crypto-monnaie.

Technologiquement, EOS est aussi une crypto-monnaie qui permet tout comme Ethereum d’applications décentralisées (DAPPS). La blockchain EOS permettrait d’atteindre 3000 transactions par seconde grâce à sa blockchain contre 15 par seconde pour celle de son aînée Ethereum.

L’autre avantage de la crypto-monnaie EOS est qu’elle repose sur la POS ou preuve d’enjeu ; elle ne se mine donc pas contrairement au Bitcoin ou à l’Ethereum. EOS reste de fait à l’abri de la spéculation hasardeuse des marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *